La voiture dans tous ses états
BAA

La voiture est  considérée comme le moyen de transport par excellence. Elle  a ses avantages et ses inconvénients. C’est le moyen de déplacement le plus utilisé dans le monde actuellement. Elle est devenue  une nécessitée pour tous. Elle facilite le transport des personnes et des marchandises qui veulent se rendre d’un point à un autre rapidement. Si autrefois,  ce sont uniquement  les riches qui possédaient et qui se déplaçaient en  voitures. Il en est autrement aujourd’hui. La voiture est devenue, un objet ou un accessoire de vie banal.

Avantages et inconvénients

Une voiture demande beaucoup de responsabilités surtout sur le plan financier. Malgré tout,  l’achat d’une voiture est devenu une priorité pour la famille actuellement. Tout le monde  aime se balader etFun friendly family is on a picnic. s’amuser en famille avec leur propre voiture lors des  weekends. Bien que des campagnes de communication axées sur le co-voiturage bat son plein aujourd’hui.  Pour se rendre au travail chaque jour, peut être bien. Mais ne nous voilons pas la face. Il n’y a rien de mieux que d’aller  en vacances avec sa propre voiture. Seul avec les personnes qu’on connait et qu’on aime dans la voiture, c’est une source de sérénité sans égale.

La voiture est un objet comme un autre qui a ses avantages et ses inconvénients. Pour les avantages, avoir  sa propre voiture permet de gérer son temps en se rendant par exemple au travail. Elle vous permet de gagner plus de temps. Elle vous permet de vous déplacer n’importe où selon vos besoins et vos envies. Et elle vous évitera de prendre et de courir après  les transports en commun. Elle vous permet aussi  d’avoir plus de confort, et vous pouvez écouter tranquillement votre musique préférée en roulant. Par contre,quant aux  inconvénients. Une voiture est une source de  dépenses supplémentaires en raison des coûts du carburant. Des coûts des entretiens. Des réparations et  des assurances. Avoir une voiture est synonyme de charge additionnelle pour  le budget des ménages.

Le revers de la médaille

Bien que des avancées significatives ont eu lieu sur le plan technique et technologique. La voiture reste 1 le moyen de transport le plus polluant. Elle dégage beaucoup de gaz carboniques dans l’atmosphère. Elle est en partie la cause de certaines maladies liées au stress engendré par les embouteillages en ville, les fortes migraines, etc…  La dépendance à la voiture dégrade aussi la santé physique car elle pousse à l’inactivité. Plus envie de faire du sport ni pratiquer une activité physique quelconque. Ce qui conduit à l’obésité. Sur le plan social, avoir sa propre voiture pourrait parfois conduire à un éloignement vis-à-vis de ses voisins et de ceux  qui vous entourent. La voiture pourrait déconnecter des contacts sociaux. En effet, plus d’occasion pour les discussions riches et conviviales entre voisins en attendant le métro, ou dans les transports en commun.

Mais Zut ! Voiture quand même

En dépit de tout cela, la voiture apporte un grand soulagement sur le plan social en général. Nous ne pouvons malheureusement pas effacer d’un simple coup de baguette magique tous les maux de celes-femmes-et-lachat-de-leur-voiture-620x295 monde. A nous de gérer et d’essayer d’optimiser les petits moins que pourrait entraîner l’utilisation d’une voiture. En plus, les constructeurs auto rivalisent d’ingéniosité en ce moment pour nous apporter de nouvelles voitures plus technologiques, plus intelligentes, plus écolo, plus puissantes, …. Tout pour nous faciliter encore davantage la vie quoi ! Assorti de conditions de paiement qui favoriserait encore plus ceux et celles avec des budgets plus limités. Faites le comparatif des moins et plus. Plutôt plus non ? Alors en voiture Simone !

Bien choisir sa voiture
daimler

Une voiture est désormais, non un accessoire facultatif, mais un outil incontournable pour le bon fonctionnement d’un ménage. Cela ne relève plus aucunement du luxe. A moins d’être collectionneur. Une passion qui n’est certes pas à la portée de tous d’ailleurs. Un foyer, surtout avec enfant devrait avoir au moins une voiture. En effet avec les courses. Le trajet pour emmener les enfants  à l’école. Rejoindre le lieu de travail, … Autant de facteurs contraignants qui nécessitent les services rendus par une voiture. Outre cela, c’est la société actuelle même qui est définitivement indissociable à une course à la montre infernale. Tout nécessite  une exécution rapide en ce moment. Une des principales raisons qui a hissé la voiture à la plus haute marche des compagnons des hommes en ce début du 21è siècle.

Faites le bon choix initial

Le choix de la marque et du modèle est un choix personnel. Cela pourrait être conditionné par l’amour pour son pays et ses compatriotes. Ce choix peut être également influencé par le goût esthétique. Les options. La sportivité. La puissance. Le prix. L’espace de l’habitacle. La personnalité du propriétaire. audi-Les conditions de facilité de paiement proposées. Eh oui ! De nos jours, nous avons l’embarras du choix sur le type de véhicule que l’on souhaiterait avoir. Même les voitures produites en série satisfassent largement les besoins et les souhaits des plus exigeants. Toutefois, sachez prévoir et anticiper les choses. Renseignez vous sur les pièces d’usure et de rechange. Sont-elles facilement accessibles ? Sont-elles à des tarifs abordables ? Il y a aussi des modèles et marques de voitures qui sont un peu plus compliquées que d’autres. Vos connaissances de bases en mécaniques seront elles suffisantes et utiles.  Jusqu’à quel point ? En effet, pour des  déconvenues mineures, pour certains types de véhicules, il faudrait directement faire appel à des spécialistes.  Faites une petite investigation sur les mécaniciens et garages spécialistes qui peuvent réparer en cas de panne. Sont-ils à proximité. Faites le calcul du coût d’acheminement de la voiture depuis chez vous jusqu’au garage  pour ne pas vous ruiner.

Ménager la ! Elle peut vous être d’un grand secours

Dans tous les cas, notre conseil le plus avisé est de toujours acheter vos voitures auprès des aoto entretienprofessionnels habilités à cet effet. Les concessionnaires ou les mandataires agréés entre autres. Toutes les voitures que nous proposons, nous garantissons, sont toutes de première choix. Aucune équivoque sur ce point. Peu importe la qualité et la marque de la voiture, prenez en bien soin. Votre voiture peut vous être d’une aide précieuse, comme elle peut vous créer bien de souci aussi. N’attendez pas les rendez vous pour les visites techniques pour vérifier votre voiture. La plupart des spécialistes s’accordent à dire que la plupart des pannes mécaniques sont prévisibles. Rien de méchant ni de compliqué. La première réflexe, vérifier régulièrement l’huile de votre moteur. C’est un élément essentiel. N’attendez pas forcément les 15000  km avant de faire une vidange d’huile. Toujours changer la filtre à huile lors de la vidange. Des petites habitudes que tous conducteurs devraient savoir, mais que nous tenons tout de même à rappeler. Tellement, c’est important.

La voiture, à jamais et pour toujours
clio-2460877_1920-min

L’individu des sociétés occidentales modernes est aujourd’hui qualifié de sédentaire. Pourtant, celui-ci est désormais plus mobile, voyage souvent et ne reste jamais très longtemps à un même endroit. Les déplacements se font par voie aérienne, maritime ou plus classiquement terrestre. Les plus imaginatifs pensent déjà aux trajets interstellaires, à l’image de certaines fictions qui mettent en scène des moyens de transport capables d’atteindre des vitesses fulgurantes, presque improbables. Quoi qu’il en soit, la voiture reste encore aujourd’hui le véhicule le plus utilisé dans le monde, grâce à sa sécurité et à son accessibilité. On n’est pas encore prêt à s’en passer.

Voiture et futur

Aucun autre véhicule n’est plus inséparable au monde moderne que la voiture. Pour preuve, on l’imagine facilement avec des capacités amphibies ou car-35263_1280-minaériennes, alors que les autres, comme l’avion et le bateau, ne sont pas près d’évoluer vers d’autres horizons. Mais pour l’instant il ne s’agit pas encore de quitter le bitume pour se lancer dans les airs ou traverser les océans. L’avenir proche du monde de l’automobile est déjà tracé par les décideurs. Les feuilles de route sont déjà écrites pour les prochaines décades. Il suffit de faire un tour dans les différents salons (ou sur Internet comme vous le faites souvent) pour découvrir les différentes technologies disponibles pour demain. Il est vrai que certains concepts-cars sont voués à rester à l’état de projet, ne servant que de vitrine publicitaire à la marque, mais le mariage de savoir-faire dans plusieurs disciplines (informatique, robotique, scientifique…) laisse penser que nous n’avons pas encore exploité toutes les possibilités. Les outils de navigations s’améliorent et se démocratisent, on n’est jamais perdu dans une voiture moderne, encore mieux, on peut optimiser son trajet en évitant certaines zones en fonction de l’heure de la journée. Les moteurs sont hybrides ou électriques, les matières premières sont plus légères et plus solides.

Auto d’antan

Pendant ce temps, éparpillés un peu partout dans les quatre coins du monde, certains collectionneurs endurcis résistent à la tendance du changement. Au contraire, ils s’évertuent à se procurer des modèles anciens et archaïques pour les remettre en état. Bizarrement, les pièces oldschool les plusford-2705402_1920-min onéreuses coûtent nettement plus cher que les berlines ou même les sportives luxueuses dernier cri. Bichonnées et exposées telles des œuvres d’art, elles sont pour les connaisseurs de véritables vestiges du passé, chargés d’histoires et de souvenirs. Des émotions et des sentiments lient les propriétaires aux voitures anciennes, bien au-delà des formes et des matières, faisant fi de la puissance et du confort, résistant au temps et à la tendance du moment. Il faut avouer que la tâche n’est pas facile, quant à l’entretien et les réparations nécessaires. Car si les éléments mécaniques sont aisément compréhensibles pour ceux qui ont des notions sur le sujet, les pièces défectueuses doivent être remplacés, alors que la plupart du temps il n’y plus de production en usine. Patience et recherche sont les mots clés d’une rénovation de voitures anciennes, sans parler des moyens financiers nécessaires.

Le jeune et sa première voiture
car-778154_960_720

Qui ne se souvient pas de sa première voiture ? Celle que l’on attendait depuis longtemps, promise par les parents ou fruits d’un dur labeur. Cette volupté accouplée à une sensation de liberté qui envahit notre corps dès que l’on s’assoit pour la première fois derrière le volant. Peu importe la direction à prendre ou l’heure, il faut l’essayer immédiatement, la conduire. Pourtant, à ce stade on est déjà passé mainte fois derrière un volant et on possède le permis de conduire.

Un commencement

supercar-2932193_960_720Le jeune au portefeuille limité n’a pas vraiment le choix quant à la marque et le modèle qu’il reçoit en premier. Souvent, il doit se contenter d’un spécimen d’occasion acquis à bas prix avec l’aide substantielle des parents, si ce n’est le vieux véhicule matrimonial qui lui est imposé. Peu importe, tant que les clés lui appartiennent et qu’il peut en faire usage autant qu’il le veut, dans les limites du respect des heures de couvre-feu. Les plaisirs de s’évader du cocon familial se font de plus en plus pressants et on commence à s’aventurer de plus en plus loin. On raccompagne ses potes moins chanceux, on emmène ses conquêtes dans des endroits romantiques et discrets… Bref, une tout autre vie commence avec la première voiture.

La découverte

 

Au fil des semaines et des mois, on se rend compte que l’automobile est un bien qu’il faut nourrir d’énergie et entretenir avec soin. Le prix de l’essence et les pièces d’usures commencent à peser sur le model-2875192_960_720portefeuille, ce qui implique une gestion financière délicate. Éléments de freinages et pneumatiques ont besoin d’être remplacés régulièrement pour garantir la sécurité des passagers. Si certains se sont aventurés à torturer l’asphalte avec des prouesses de conduites aperçues au cinéma, ils se sont sûrement rendu compte que les effets sur la mécanique et les accessoires peuvent coûter cher si le véhicule n’est pas conçu pour ces cascades. Cela conduit les adeptes à vouloir améliorer les performances et les capacités de leur bijou. Les jantes deviennent plus larges et le moteur reçoit quelques chevaux en plus. D’autres modifications esthétiques peuvent suivre, le pas, le véhicule étant en quelque sorte une expression de soi.

La relation

La première voiture permet d’apprendre les prémices de la mécanique. Les différents déboires mécaniques et les pannes répétitives nous enseignent les gestes à entreprendre pour se tirer d’une situation délicate. La crevaison ou le carburateur qui fait des siennes nous met toujours dans l’embarras quand cela arrive à l’improviste, quand on est seul sur la route. Au fur et à mesure que l’on s’habitue au véhicule, on commence à le connaître. Le son qu’il produit et son comportement routier nous permettent un véritable dialogue avec la machine. On comprend ses attentes et on est capable de la chouchouter comme il faut. C’est là que la relation entre l’homme et sa bagnole prend tout son sens.

Voiture et cinéma
ferrari-black-side-view-style-shine

Le septième art et l’automobile sont fortement liés. La raison est sans doute dans le fait que ces deux domaines ont commencé à se démocratiser aux yeux du public à une époque similaire. Inextricable au monde moderne, la voiture a toujours été présente dans le cinéma, tant que cela était possible. Elle permettait de compléter le personnage, d’introduire des cascades, de faire rêver le spectateur…

Le rôle de la voiture à l’écran

preview_Rally

De nombreux personnages sont représentés avec des véhicules particuliers. Les héros ou les malfaiteurs qu’ils combattent possèdent souvent une voiture à leur image. Sans sa Batmobile aux formes aérodynamiques et avec un énorme réacteur à l’arrière, l’homme chauve-souris n’est pas de taille pour affronter ses adversaires. Le plus étonnant, c’est que la fiction n’est jamais loin de la réalité. Les voitures les plus mythiques de l’écran sont souvent reproduites et exposées dans des salons dédiés à l’automobile. Les nombreux spécimens apparus dans la célèbre saga James Bond sont particulièrement appréciés des fans. Bien entendu, difficile de voir en action les différentes armes qui sortent des jantes ou de la calandre, mais le modèle existe bel et bien. Le moyen de transport du personnage tient un rôle clé pour son image à l’écran. Le tombeur ne serait pas si romantique sans sa décapotable et le parrain ne peut se déplacer sans sa berline noire.

Le spectacle grâce aux acrobaties

Les scènes les plus spectaculaires du septième art incluent souvent des explosions et des poursuites SKY20090811103955ALeffrénées. L’automobile permet de magnifier les actions de manière concrète. Les accidents, les tonneaux, ainsi que les collisions, toutes ces cascades effectuées par des professionnels aguerris sur des circuits conditionnés et fermés permettent de tenir le spectateur en haleine. Dans de nombreuses réalisations hollywoodiennes, le dénouement de l’histoire dépend des aptitudes du conducteur. Dérapage, slalom, dépassement et queues de poisson sont des classiques qui ne lassent jamais les amateurs de vitesse. Les prises de vues aériennes et les caméras embarquées produisent des angles de vues qui plongent le spectateur dans une ambiance palpitante. La voiture est un indispensable dans les films d’action modernes. Elles permettent de multiplier les péripéties, de mettre du piment à l’aventure.

Entretenir les désirs de l’audition

Le cinéma est parmi les outils d’autosuggestion les plus efficaces. De nombreuses publicités et idées se glissent subtilement dans l’inconscient des spectateurs à leur insu, propageant une culture et encourageant des comportements sociaux divers. Un gentleman ouvre toujours la portière à sa compagne et on ne grille pas les feux rouges. Mais plus encore, la représentation des modèles les plus connus à l’écran suscite l’envie des consommateurs. Les couleurs mises en valeur par les projecteurs donnent une esthétique aussi remarquable que dans la réalité. Les films sont donc de véritables vitrines d’exposition pour les différentes marques qui ont la chance d’apparaître aux yeux du public. Une visibilité qui se négocie à prix d’or, puisque cela a un impact sur les retombées financières des firmes en questions.

Voitures, utilisation et énergie
peugeot-2296290_1280-min

Depuis la nuit des temps, transporter des charges et des personnes sur des distances éloignées a été un problème pour la société. Les véhicules ont évolué avec le temps, pour arriver actuellement à la voiture des temps modernes.  Le mode de transport le plus répandu de la planète. Les évolutions sont plus concentrées sur la mécanique et les fonctions. L’esthétique étant aussi fortement liée aux caractéristiques techniques comme l’aérodynamique.

 

La voiture d’antan et le carrosse d’aujourd’hui

Bien entendu, les meilleurs spécimens, c’est-à-dire les modèles les plus performants de chaque époque, sont toujours plus onéreux que ceux à la disposition du plus grand nombre. Par exemple, au Moyen-âge, un carrosse plaqué or tiré par un attelage de huit magnifiques clark-young-135152-mindestriers de race pour les monarques européens.  Souvent accompagné par une escorte de chevaliers qui sonnent la trompette tout au long du chemin pour annoncer la venue du grand homme. Aujourd’hui, les chefs d’État se déplacent en limousines blindées, précédées de motards avec un gyrophare et une sirène stridente. Finalement, les mœurs sont restées identiques.  Ce sont les outils utilisés qui ont changé. La charrette tractée par l’âne appartenant à monsieur Tout-le-Monde n’est pas restée à son stade médiéval. Des voitures adaptées aux conditions de vie du simple prolétaire, surtout à la portée de son portefeuille, permettent à la masse populaire de se déplacer et de porter leurs affaires. L’amélioration de l’économie et la hausse du niveau de vie en Europe ont conduit une certaine démocratisation des technologies avancées qui commencent à s’insérer petit à petit dans le carrosse de l’homme normal. À l’intérieur, il y a maintenant divers écrans et une voix digitalisée impersonnelle qui vous guide pour faciliter vos déplacements urbains.

 

Un retard à rattraper

Le nombre de chevaux a toujours été un critère qui permet de mesurer la puissance du véhicule. Maintenant, ils sont sous le capot. Bien entendu, plus ils sont nombreux, plus il faut avoir de la « nourriture » pour leur énergie. C’est d’ailleurs cet aspect du transport qui est souvent peugeot-499684_1280-mindécrié par les fervents protecteurs de l’environnement. L’exploitation, l’acheminement et la distribution, ainsi que les déchets issus de la source d’énergie la plus utilisée en ce moment pour faire fonctionner les voitures sont responsables de dégâts irréversibles sur la planète. Les jantes lourdes en métal ont été remplacées par des exemplaires en carbone, la carrosserie intègre des matières modernes et l’intérieur devient recyclable, mais le carburant le plus répandu reste toujours le pétrole et ses dérivés. Les énergies alternatives tardent à se démocratiser sur le monde de l’automobile, même si les possibilités techniques sont bien présentes. Les maisons, voire les villes, peuvent être autonomes en énergie, pourquoi la voiture ne suit-elle pas le rythme ? Un retard similaire est aussi remarqué par rapport à la numérisation et la communication. De nombreux habitats sont aujourd’hui intelligents et capables de prendre des décisions pour la sécurité et le confort des habitants. Des essais sont en cours de route pour la voiture qui roule toute seule, mais il faudra attendre quelques années, voire une décennie avant que la production de masse puisse l’offrir à la majorité de la population.

Audi Q2 : présentation et tarifs VND
Nouveau Audi Q2

Membre à part de la famille des « Q », le nouvel Audi Q2 n’a rien à voir avec ses frères. Et pour cause, le style du petit nouveau tranche en tout point avec celui qui caractérisait jusque-là les modèles de la gamme. Comme nous allons le découvrir, le Q2 est une véritable révolution chez Audi qui nous a souvent proposé des modèles consensuels.

Voir les offres de l’Audi Q2

Q2… comme un air de déjà vu !

Nouveau Audi Q2
Le nouvelle Audi Q2

Comment définir l’Audi Q2 dont les dimensions et l’allure inspirent tout sauf celle d’une Audi de la gamme Q ? Une chose est sûre, le Q2 n’est pas un SUV. Avec ses 4m19, il se classe plutôt dans la catégorie des crossovers compacts. Mais, là où il inaugure un vrai changement par rapport aux autres modèles de la gamme, c’est clairement au niveau du design. Fini le look consensuel aux courbes harmonieuses et élégantes auquel avaient droit les Q7, Q5 et Q3. Audi a voulu casser les codes pour attirer une clientèle plus jeune.

Le Q2 arbore ainsi un look radical, ponctué d’angles et caractérisé par des lignes acérées. Plaques de protection à l’avant et à l’arrière, garde au sol surélevé, arches de roues, la carrosserie du Q2 présente les incontournables d’un crossover. À l’avant, la traditionnelle calandre toujours aussi massive a légèrement été redessinée notamment au niveau des contours plus anguleux. On découvre des optiques bénéficiant d’une signature lumineuse proche de celle d’une Volvo.
Changement aussi à l’arrière où les incontournables feux Audi laissent place à de grosses optiques carrées. Une face arrière qui présente par ailleurs une ressemblance troublante avec celle d’une Polo.

Mais l’élément le plus marquant de ce look est sans doute cette découpe géométrique oblique sur tout le côté du Q2 et mise en évidence par un panneau en plastique de couleur différente de la carrosserie qui recouvre le troisième montant. Il semble que c’est le moyen trouvé par Matthias Fink, responsable du design extérieur du Q2, de donner un peu de personnalité à ce modèle qui en manque cruellement.

Un habitacle Audi

_mg_8575

Si le Q2 renie l’identité maison à extérieur, il n’en est pas de même dans l’habitacle. Ici, pas question de remettre en cause la qualité de finition maison.

On retrouve l’environnement premium traditionnel des modèles de la gamme. Finitions impeccables, matériaux de qualités, présentation soignée, assemblages irréprochables, l’habitacle du Q2 inspire élégance et modernisme. L’ergonomie est parfaite et l’ensemble réhaussé par une belle ambiance lumineuse (10 coloris) ainsi que la présence de quelques inserts. La planche de bord épurée présente un design moderne avec ses magnifiques aérateurs au-dessus desquels flotte l’écran 8 pouces du système multimédia.

Les sièges réglables offrent un bon confort d’assise et un excellent maintien latéral. De façon générale, l’habitacle du Q2 est assez spacieux. On pourra s’installer aux places arrière sans craindre d’être limité dans ses mouvements de jambes. Du fait de la découpe arrière du véhicule, la garde au toit est légèrement réduite, mais suffisante. Côté coffre, le volume de rangement proposé est de 405 l et peut atteindre 1050 l.

Une dotation high-tech

_mg_8577

Beau, l’habitacle du Q2 est également riche en équipements dernier cri. Dans le poste de conduite semblable à celui d’une Audi A3 Sportback, le conducteur bénéficiera d’un combiné d’instrumentation digital et du système Virtual Cockpit.
Une pléiade d’aides à la conduite et d’équipements sécuritaires est également disponible. On retrouve ainsi le système Audi Pre Sense qui est une sorte de freinage automatique d’urgence, l’assistant à la conduite dans les bouchons, l’affichage tête haute, le régulateur limiteur de vitesse, l’aide au stationnement, la caméra de recul… Comme quoi, c’est bien l’habitacle d’une Audi!

Motorisations et comportement routier

Pour rouler, le Q2 bénéficiera d’une gamme constituée de six motorisations. On retrouvera le très apprécié 3 cylindres essence 1.0 TFSI de 116 ch, le 1.4 TFSi 150 ch et le 2.0 TFSi 190 ch en essence. En diesel, trois blocs seront également disponibles avec des puissances variant de 116 à 190 ch. Deux types de transmission sont également disponibles (4×2 ou Quattro).
Lors des essais, le Q2 s’est révélé d’un dynamisme surprenant et d’un confort constant. Il s’est notamment montré plus à l’aise hors des sentiers battus qu’en zone urbaine. Il n’en demeure pas moins qu’il a fait preuve d’une bonne agilité grâce à sa direction réactive et précise. Globalement, il propose un comportement rigoureux et est très agréable à conduire.

Du nouveau Q2, on retiendra beaucoup de choses positives hormis la déception en ce qui concerne son look moderne, mais sans personnalité. Pour le reste, le véhicule répond à son standing avec un habitacle impeccable, spacieux et à la pointe de la technologie. Satisfaction également sur côté sensation de conduite au vu du comportement agréable de ce modèle. Face aux Peugeot 2008, Renault Captur ou Mini Countryman, il ne devrait pas peine à emballer la clientèle.

Prix Audi Q2

prix audi Q2
Tarifs de l’Audi Q2, par mandataire VND

En tant mandataire Audi, nous vous proposons sur VND l’Audi Q2 a un tarif défiant toute concurrence en import. C’est bien simple, nous avons réduits nos marges pour vous faire plaisir ! Alors, c’est avec plaisir que nous avons mis en vente le Q2 1.6 TDI  Design au prix de 32.650 € soit 11% de remise, et le Q2 1.4 TFSI DESIGN au prix de 33.050 €, également à 11% de remise. 4000 € de remise, une somme rondelette non négligeable !

Nouvelles lignes pour la Suzuki SX4 : le S-cross restylé
_mg_7406

Sorti il y a trois ans, le crossover japonais S-cross n’avait pas réussi à dompter le cœur de la clientèle face à une concurrence rude. C’est en réponse à cet état de choses que le constructeur japonais Suzuki procède à une refonte presque totale de son SX4 S-Cross. Nouvelle face avant, nouveaux moteurs, sont quelques une des nouveautés apparues sur ce modèle restylé. Découvrons-le ici.

Suzuki SX4 S-Cross
Le Suzuki SX4 S-Cross au Mondial de Paris 2016

SX4 S-Cross, sculpté pour conquérir

Présenté au salon de Genève en 2013, le S-Cross de Suzuki est l’héritier du SX4 déjà apparu sous diverses formes entre les années 2005-2006 (SX4 Streetline, SX4 sedan). Le modèle sorti en 2013 présentait des atouts nettement meilleurs que les précédents. En effet, il apparaissait comme un nouveau modèle qui montait en gamme par rapport à ses devanciers. Malgré les améliorations notées sur le SUV de Suzuki, il n’arrivait pas à se faire une place de choix à côté du Nissan Qashquai et de la Peugeot 3008. Encore moins quand Nissan fit apparaître son crossover vedette deuxième du nom quelque temps après la sortie du S-cross en 2013. Entre vaincre ou disparaitre, la marque décide de jouer la carte de la victoire en proposant une version améliorée de celle sortie il y a trois ans. Le S-cross n’a certes pas la prétention d’avoir marché sur les plates-bandes de ses concurrents, mais a le mérite de conquérir une clientèle plus grande surtout à l’occasion du Mondial Auto de Paris d’octobre 2016.

La nouvelle plastique du Suzuki SX4 S-cross

nouveau SX4 S-Cross

Chirurgie esthétique pourrait être l’expression que l’on serait tenté d’utiliser pour désigner la nouvelle plastique du S-cross, vu les changements opérés sur lui. Initialement présenté avec un museau massif et des lignes moins imposantes, il nous revient avec une face avant totalement différente. Elle est redessinée avec notamment le changement de forme de sa calandre qui est plus élargie et gagne en chrome. Les phares avant ont été revus avec des barres de LED et maintenant situés au-dessus de projecteurs plus larges. Aussi, le bouclier avant (passe de l’horizontale à la verticale), le capot et les ailes ont été redessinés avec du ‘’ sur mesure’’ qui caractérise le nouveau S-Cross. Quant au train arrière, il est légèrement retouché avec des feux de recul améliorés.

À l’intérieur du SUV de Suzuki

Intérieur du Suzuki SX4 S-Cross

La nouvelle version du SX4, le S-cross, bénéficie d’une dotation améliorée même si l’habitacle n’a pas pour autant changé d’apparence. La planche de bord n’a pas changé de même que la sellerie. L’innovation réside dans : le système d’info divertissement qui est compatible avec Apple CarPlay, l’écran tactile de 7 pouces et le régulateur de vitesse adaptatif.

sellerie SX4 S-Cross

sieges arrieres SX4 S-Cross
Sous le capot, Suzuki S-Cross nous offre deux nouvelles motorisations à essence au détriment de celle apparue en 2013 (1.6 essence de 120 ch.). Le constructeur japonais abandonne ainsi son ancien moteur à essence pour offrir de meilleures performances à son véhicule. Il s’agit notamment du 3 cylindres turbo 1.2L de 112 ch qui vient de la Suzuki Baleno et du 4 cylindres turbo 1.4L de 140 ch issu de Suzuki Vitara qui est associé à une transmission à quatre roues motrices et une boîte automatique. Le moteur diesel 1.6 DDIS de 120 ch quant à lui demeure dans l’annuaire du constructeur japonais.

Prix du SX4 S-Cross

prix SX4 S-Cross

Du côté des prix, nous proposons le Suzuki SX4 S-Cross à partir de 20.400 € soit pas moins de 15% de remise que le tarif constructeur. Notre métier nous permet de nous positionner comme mandataire Suzuki, avec la possibilité d’importer le SX4 S-Cross et de le proposer à un tarif plus qu’avantageux. Côté des équipements de cet import, ils sont identique à la version française, et la garantie est également 100% identique.